La Clarinette Conte » by Rose Bacot

Masthead header

Une nouvelle proposition: soirée miséricorde

miséricordieux comme le PèrePour tous les lieux de prière, une soirée axée sur les textes des psaumes qui chantent la miséricorde de Dieu: les 24 (25), 31 (32), 42 (42), 50 (51), 102 (103) terminée par le Magnificat.

Textes dits, entrecoupés par des mélodies juives, qui intensifient notre prière et nous aident à « l’incarner ».

Je pourrais la commencer par un petit conte traditionnel juif, « cache-cache » qui parle de la patience de Dieu, de cette attente qu’il a de nous, et signe de son infinie délicatesse et miséricorde…

L’apport de la musique, outre le fait que les psaumes lui ont toujours été associés, est un élément essentiel de la prière juive et donc chrétienne.
« …Lorsque l’homme prie, aime, souffre, loue, en un mot, lorsqu’il vit, il le fait avec toute sa personne, dans sa totalité… » (Comme le dit le texte officiel du jubilé de la miséricorde, page 20, conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation)

Et c’est pourquoi le support de la phrase musicale facilite cette « incarnation » du psaume prié, il fait d’emblée, vibrer toute la personne.

« Le corps étant le lieu de l’âme, la prière traverse tout ce qui s’y produit » Paul Beauchamp.

Concrètement, ce serait une soirée ou une après-midi, où toute la paroisse serait invitée, avec libre participation de l’assemblée, dont je suis prête à vous reverser une part pour vos charges et votre chauffage des lieux.

 

Share