Présentation au Temple – conte de Siméon

personnage charnière deux Alliances
Siméon et l’Enfant: Présentation de Jésus au Temple

Le Temple… La Sainte famille… Anne,… 
et Siméon, témoin impressionnant, 
Siméon qui découvre, dont le regard voit, reconnaît l’Enfant… et Siméon qui danse!

C’est “son Noël” … il incarne alors toute l’attente d’Israël et devient 
Le personnage charnière: continuité entre les deux Alliances !

Imaginez la scène, mieux, soyez-y!

D’après un conte de Sr Thérèse-Milka, carmélite, plein de douceur et de poésie,
mais aussi annonciateur de la Croix.

C’est une méditation sur un moment clé du passage d’une alliance à l’autre:
Parallèle saisissant entre le “Sefer-Torah” et Jésus, reconnu progressivement comme Torah vivante, Parole de Dieu incarnée…

Trois présences nous font revivre intensément cette scène:

– Le personnage de Siméon, si emblématique dans sa foi, pleinement représentatif du peuple d’Israël, de son inlassable attente, confiante et fidèle.
– La sainte famille, discrète, humble petite famille juive observante…
– les témoins, vous, moi, le narrateur, pour qui les événements ne sont pas faciles à décrypter.

Une belle façon de “dépoussiérer” ce passage de l’Ecriture, au regard des fêtes d’automne juives, intensément porteuses de l’histoire d’Israël… c’est un tableau de la vie de la communauté juive de Jésus… et d’aujourd’hui!
Une belle façons aussi de méditer sur cette question:
“Aurais-je reconnu Jésus?… Et aujourd’hui, le reconnaitrai-je?”

Le conte, vous le savez, parle à tous les âges: il est extrêmement puissant.
Alterné avec un “récit musical” à la clarinette, il nous donne le temps de l’intériorisation, de la prière, et nous permet d’être tout spécialement présents à la scène de l’évangile.

” Rose et sa clarinette peuvent réveiller un adolescent blasé, rendre le sourire à un vieillard fatigué de la vie, donner envie de danser dans une église et faire s’envoler la poussière des psautiers. D’ailleurs, Rose et sa clarinette, cela fait deux personnes qui dialoguent, chantent, prient ou pleurent.
Un talent indiscutable de musicienne, s’associe à un charisme de communication et une foi rayonnante pour transformer ses interventions en événements inoubliables.”
Electra Bettems, catéchèse, mission catholique de langue française à Zurich.

Partagez cette page sur :

D'autres articles d'actualités