La Clarinette Conte » by Rose Bacot

Masthead header

Présentation

Cliquez-ici pour écouter 'Flatbush-Waltz' de Rose Bacot et Andy-Statman     

“La clarinette conte” :
Rose Bacot et la musique klezmer

« Originaire d’Europe Centrale, le répertoire klezmer exprime la vie des communautés juives depuis plusieurs siècles. Il s’est coloré de nombreuses influences, partout où ces communautés se sont implantées.
Il restitue avec une grande diversité et justesse, la mobilité et l’intensité des sentiments humains, alternant mélodies très chantantes et improvisations.
La clarinette klezmer, avec ses timbres et sa technique particulière, révèle de façon inattendue ses ressources expressives, parlant, riant, dansant ou pleurant, à l’image de ce qu’est la vie humaine.
Fascinée par cette musique, j’ai été amenée à découvrir une autre finalité aux sons que je pouvais sortir de ma clarinette : celle d’une expression toute proche de la parole… Est apparu un « double récit »…
C’est pourquoi j’ai créé ’’La clarinette conte…’’

Deux pistes, complémentaires, et indépendantes:

– Dans les lieux publics (écoles, centres culturels, festivals, médiathèques…) Entrer dans le monde de l’imaginaire et du symbole, en laissant résonner la puissance évocatrice du conte juif, avec cette clarinette « klezmer ».

– A service des communautés chrétiennes ou juives
Mettre une « évidence artistique » au service de cette cohérence:
La filiation de la foi chrétienne avec la tradition juive,
à travers l’incarnation de Jésus.

Rose Bacot

Emission KTO 12 Décembre 2015, Emmanuelle Dancourt, VIP, avec Barbara Hendricks


tél : 06 87 44 65 10

Psaume 113,  France 2: 60 ans de Présence Protestante Philippe Lefait. Dimanche 4 Octobre 2015

France 2: Mag Bible 5 Juin 2012; Audrey Lasbleiz. Rencontre avec Rose Bacot

Biographie

Rose Bacot a obtenu la médaille d’or de clarinette et la médaille d’or à l’unanimité en musique de chambre au CNR de Versailles, avec Henri Dionnet, la licence de concert de l’Ecole Normale de Musique de Paris, avec Roland Simoncini, ainsi qu’une licence de musicologie (Paris 4). Elle a suivi les master class de Shandor Vegh au Mozarteum de Salzburg. Puis elle s’est perfectionnée avec le clarinettiste Yona Ettlinger.
Après avoir été professeur aux conservatoires de Chaville et de Saint Cloud, elle a travaillé au Mexique en orchestre symphonique, en Argentine la musique de chambre, avec Nino De Racco, et en France, avec Daniel Spiegelberg. L’ouverture au répertoire klezmer, il y a quelques années, a été pour elle l’opportunité d’une redécouverte particulièrement riche de son instrument, au service de l’expression universelle des sentiments humains, à travers la spécificité de cette culture juive.

Propositions

LES PSAUMES : ECLATS D’ÂME.

Psaumes dits et commentés à la clarinette klezmer.
« Je suis partie de mon expérience: La Parole de Dieu, si elle est croisée avec la parole musicale résonne différemment en moi. Elle s’incarne. Devient puissamment Vie. De façon contagieuse…
Ainsi, je voudrais me faire « canal » de la prière du psalmiste, et donc de l’auditeur, pour favoriser l’incarnation de ce vécu, et lui donner une « densité personnelle », en présence de Dieu. Car le corps et la spiritualité ne font qu’un: le judaïsme nous le rappelle constamment… Et puis, le temps musical renvoie chaque auditeur vers ce qu’il vit, vers une appropriation. « Goûtez et voyez combien l’Eternel est bon! » dit le psalmiste… je le prends au mot! » RB
Le livre des psaumes constitue à lui tout seul une exception étonnante: il rassemble tous les juifs, de toutes les époques et sensibilités, et tous les chrétiens, de toutes les époques et sensibilités… Mais il est aussi la matrice même de la poésie occidentale, et en cela, déborde largement toutes les confessions! Ecouter ces psaumes en français puis en hébreu, nous permet d’y entrer de façon différente, et très poétique.
Avec cette même approche, RB a aussi retravaillé différents textes en dehors des psaumes:
Le Cantique des Cantiques, d
es passages de l’évangile de Jean, différentes poésies et prières… 

LES CONTES : « Les deux conteuses… » ou  LA MAGIE DU DOUBLE RECIT

Contes dits et commentés à la clarinette klezmer.

Rose Bacot propose plusieurs contes d’origine juive (Europe de l’Est) récits « alternés » entre la voix et la clarinette klezmer. Tous empreints de poésie, d’humour et d’une touche de philosophie, ils s’adressent à un public très divers, le conte musical touchant les petits comme les grands !

Ces contes musicaux rejoignent le public dans son émotivité, participent à son éveil musical et représentent une ouverture culturelle. Le message universel qu’ils délivrent, si bien exprimé par le double récit (verbal et musical), reste gravé dans sa mémoire…

Par une approche originale, il s’agit de redécouvrir le conte à travers un double récit,
verbal et musical. Cette interaction, très riche, permet une approche nouvelle de la magie et de la puissance évocatrice du conte :
« Tressé » avec la clarinette dans le répertoire klezmer, le récit verbal est profondément renouvelé : Les mots s’habillent des couleurs musicales, dès lors, ils nous font entrer dans le vécu intérieur des personnages avec une richesse de nuances inédite.

Petit Conte de Syméon (25mn) ou« Et il s’est mis à danser » voir la vidéo

Conte qui s’adresse à tous les âges,et nous aide à méditer. Petit conte plein de douceur et de poésie, écrit par une sœur carmélite, et méditation sur un moment clé du passage d’une Alliance à l’autre.

Ce répertoire klezmer , à son tour, restitue l’information musicale comme une forme de récit : la ponctuation même de la phrase, les ornements, l’esthétique du son, font raconter, rire, prendre parti, commenter, ou pleurer l’instrument, sans parler du rythme qui donne une impulsion toute spéciale à l’histoire…
L’auditeur prend un temps d’appropriation : l’alternance lui permet de laisser chaque phrase recevoir les couleurs d’un descriptif complémentaire.

Rose Bacot peut proposer un programme mixte CONTE et PSAUMES, elle peut aussi compléter son intervention par un témoignage expliquant sa démarche.