Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les Béatitudes

Le texte de St Matthieu V; 1,16

Le cadre sonore évoque le Duduk, à la clarinette basse

Écoutons, de tout notre être, ce passage saisissant!
Expérimentons-le aujourd’hui:

Ce texte des Béatitudes, n’est pas encore enregistré… mais le sera très bientôt!
Je peux cependant vous le dire par téléphone ou par zoom, avec joie!

La mélodie arménienne est évoquée par le rappel du fabuleux hautbois traditionnel, si bouleversant. A la clarinette basse, le plus souvent. Avec, en contrepoint, un chant bouche fermée, le “continuo” instrumental qui accompagne habituellement le duduk.

Ici la présence des deux voix: instrumentale et vocale, est symbolique: c’est une rencontre.
Celle de Jésus avec chaque croyant.
Dans la foi, nous sommes appelés à vivre cette Présence divine et mystérieuse.
Comme une voix intérieure, une voie de Vie, elle nous indique le chemin.
Elle agit en nous, si nous la laissons nous guider.
Et musicalement, cette rencontre induit des couleurs nouvelles, qui ne sont ni la voix seule, ni la clarinette seule, mais une symbiose inattendue. Forme d’austérité, pourtant teinté par la pureté et de la stabilité des intervalles de quinte et quarte justes.

“Voyant les foules, Jésus monte sur la montagne,
Il s’assoit
Ses disciples s’approchent de lui,
Il les enseigne en disant….”

Enseignement du paradoxe,
qui fait voler le temps en éclats…
Jésus nous livre, à l’état brut,
une vérité toute autre
que celle que nous percevons, dans l’immédiat.
Il nous livre aussi, dans cette “atmosphère de Sinaï…”
ce qu’il vit, et nous appelle à expérimenter
Comme un trésor … qui brûle …
une exigence sans conditions, ouverte à tous,
et nous mène à bon port.

Il nous transmet son flambeau, afin que
“Gloire soit rendu à notre Père qui est aux cieux”

Durée: 14 minutes

Ce passage de l’Évangile qui a été si souvent à l’origine d’un appel à suivre Jésus,
est bien évidemment extrêmement riche
pour laisser chacun exprimer son vécu et sa perception,
en particulier la cohérence de la musique avec le message.
C’est l’occasion d’une approche “corps et âme”

Partagez cette page sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

D'autres articles d'actualités